Actualité des marchés

La création monétaire

Publié le Lundi, 12 Août 2013 - 08:38

Création monétaire et politique budgétaire sont intimement liées. Nous l’avons déjà vu, lorsque le budget de l’Etat est déficitaire ou quand l’économie est à un stade de récession, il est impératif d’injecter de la monnaie. La masse monétaire représente le volume de monnaie à un instant spécifique et ce sont les banques centrales qui décident quelle sera ce volume. Dans ce nouveau chapitre, nous étudierons les caractéristiques de la création monétaire et vous aideront à comprendre cette notion importante.

Masse monétaire et agrégats

Si la masse monétaire est en quelque sorte reliée à la politique monétaire, on la mesure en se servant d’agrégats, qui représentent la somme ou la soustraction de données économiques. Il existe des agrégats monétaires qui se divisent en deux catégories : les monnaies fiduciaire et scripturale (pièces, billets, chèques) et les actifs financiers immédiats (comptes en banque, livrets d’épargne). Par ailleurs, il existe également des agrégats dits de placement qui concerne les épargnes durables et les bons de trésorerie.

Les banques centrales utilisent un langage très particulier pour décrire les agrégats, qu’elles définissent selon leur niveau de liquidité. Le tableau ci-dessous vous aidera peut-être à mieux comprendre cette notion.

Annotation de l’agrégatCaractéristiques de l’agrégat
M1Billets, pièces, comptes courants
M2Livrets A, plans d’épargne logement, codevi
M3Dépôts à terme, OPCVM, SICAV, billets de trésorerie

On remarquera que de nos jours, la masse monétaire est de moins en moins liquide, car fortement rémunérée. Par ailleurs, les agrégats de placement représentent une source de pouvoir d’achat importante pour les agents économiques. Quoi qu’il en soit, dans l’un ou l’autre de ces cas, la création de la monnaie varie selon les contreparties.

Contreparties de la masse monétaire

Les monnaies sont créées selon des contreparties. Sources d’injection monétaire, les contreparties témoignent de la volonté de créer une monnaie de manière réfléchie mais sont également synonymes d’un rapport de créance. En effet, on n’injecte jamais de la monnaie par simple coïncidence. Parmi les principales contreparties, on trouve :

  • Les créances nettes sur l’extérieur : Les devises que possèdent les institutions financières, les matériaux rares comme l’or sont les contreparties visées.
  • Le crédit interne net : Il englobe toutes les créances liées au trésor public, qui est détenu par la Banque Centrale.
  • Les créances sur l’économie : Ou l’ensemble des crédits qui est accordé aux acteurs économiques par les gouvernements. Octroyer un crédit, c’est redonner du pouvoir d’achat.

Mécanismes de la création monétaire

La création monétaire peut s’expliquer par deux mécanismes complexes. Le premier est un système appelé multiplicateur de dépôts : pour faire simple, les banques récupèrent les épargnes d’échéance des agents économiques et accordent des prêts à partir de ces épargnes. En transformant les dépôts d’épargne en crédit longue durée, les banques renouvèlent la monnaie, la recycle. Le deuxième système est le diviseur de crédit. Il s’agit de créer de la monnaie via l’endettement. Les banques commerciales accordent des crédits inopportuns –en faisant parfois elles même des emprunts auprès de la Banque Centrale. Le refinancement des banques permet la création de nouvelles monnaies, mais à des taux très bas.

Le Meilleur des Brokers
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
Articles en relation
L'Avis d'un Internaute

Des réponses claires à des questions qui m'ont longtemps laissé perplexe ! Je peux maintenant bénéficier d'une activité rémunérée en toute sérénité !

Benoit Segret, Nouvel Investisseur
Retour en Haut

© Les Options Binaires. Tous droits réservés. Google+