Actualité des marchés

La fiscalité des options binaires

Publié le Lundi, 12 Août 2013 - 08:38

Les options binaires sont des outils innovants mais qui n’ont fait leur apparition que tardivement. Aussi, de nombreux investisseurs en herbe se questionnent au sujet de la fiscalité de tels produits financiers. En France, le sujet a vaguement été abordé et on ne sait pas exactement s’il est possible ou recommandé de déclarer les plus-values réalisées grâce aux options binaires. Dans le suivant article, nous tenterons de vous en dire plus au sujet de la fiscalité et des législations visant à encadrer l’impôt sur les options binaires.

Déclarer les revenus issus des options binaires

Les traders d’options binaires mentionnent rarement les revenus qu’ils ont touchés suite à leurs investissements sur les sites des brokers. En réalité, quasiment aucun investisseur ne prend le soin de préciser combien ses activités de trading ont rapporté sur la traditionnelle déclaration annuelle. Toutefois, ne pensez pas qu’il s’agit là d’une vulgaire tentative visant à dissimuler ses revenus. En réalité, la grande majorité des traders ne savent pas s’ils doivent le faire. L’opacité des lois en vigueur et l’absence de réglementation fiscale n’incitent pas vraiment les traders à déclarer leurs revenus. Aujourd’hui, aucun document officiel n’explique clairement s’il faut déclarer les recettes de ses activités de trading ni même comment.

L’absence de législation en matière de trading

Il n’est pas difficile d’échapper à la fiscalité lorsque l’on trade sur les sites des brokers pour la bonne et simple raison qu’il n’y en a pas. Si les traders ne déclarent pas leurs bénéfices à l’Etat, c’est avant tout parce qu’il n’y aucune législation en vigueur en France. Les sites de forex eux-mêmes tirent profit de l’absence de structure réglementaire : les traders n’appréhendent pas la possibilité d’un contrôle fiscal car les brokers ne divulguent aucune information aux autorités. Impossible d’ailleurs de retracer les transactions financières du trader, à moins que ce dernier ne reçoive ses bénéfices sur son compte courant. A noter que bon nombre de traders effectuent leurs opérations financières par l’intermédiaire de portefeuilles électroniques tels que Neteller et Skrill, qui permettent d’ailleurs de retirer des fonds depuis n’importe quel guichet automatique sur lequel figure le logo Mastercard.

Déclarer ses revenus à l’Etat malgré tout

Si vous remportez des sommes conséquentes et régulières grâce à la spéculation boursière, il est vous tout de même recommandé de les déclarer aux impôts. Il vous restera toutefois à demander à votre centre des impôts comment il vous est possible de déclarer et de mentionner de tels revenus sur votre avis d’imposition. Le mieux reste encore de conserver des archives de vos diverses conversations avec les impôts, ce qui pourra par la suite prouver votre bonne foi et votre volonté de verser ce que vous devez à l’Etat.

Le Meilleur des Brokers
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
Articles en relation
L'Avis d'un Internaute

Des réponses claires à des questions qui m'ont longtemps laissé perplexe ! Je peux maintenant bénéficier d'une activité rémunérée en toute sérénité !

Benoit Segret, Nouvel Investisseur
Retour en Haut

© Les Options Binaires. Tous droits réservés. Google+