Actualité des marchés

Le Mouvement Directionnel

Publié le Lundi, 20 Janvier 2014 - 08:08

Parmi les principaux indicateurs de tendance, on trouve le mouvement directionnel, souvent abrégé DMI. Il permet essentiellement de mesurer la puissance d’un mouvement tout en identifiant visuellement la pression acheteuse ou vendeuse dont un indice, devise ou matière première peut faire l’objet. Forcément, plus la pression acheteuse est conséquente, plus la tendance haussière est significative. Dans le sens contraire, vous comprendrez tous qu’une forte pression vendeuse est synonyme de tendance à la baisse. A noter que le DMI a été créé par J. Welles Wilders, un simple ingénieur mécanique désormais très célèbre dans le milieu de la bourse.

Les particularités du Mouvement Directionnel

Borné entre 0 et 100, le mouvement directionnel implique plusieurs éléments dont il est indispensable de donner les définitions. Ainsi, dans le DMI sont incorporés :

  • Le DI + : il s’agit d’un indicateur qui détermine un mouvement directionnel haussier en calculant la pression d’achat. Plus le DI + est proche de la valeur 100, plus le mouvement haussier est important.
  • Le DI - : c’est l’inverse du DI +. Il détermine un mouvement directionnel baissier cette fois, tout en calculant sa pression vendeuse. Lorsque l’indicateur est proche de 0, le mouvement baissier est fort.
  • L’ADX : il est question d’un indicateur de mouvement qui évaluer la force de la tendance. L’ADX équivaut à une moyenne mobile de l’indicateur directionnel, ou DX.
  • L’ADXR : c’est tout simplement la moyenne mobile de l’ADX.

Place au calcul en bon et due forme du DMI. Cette étape n’est malheureusement pas la plus simple et se décompose en plusieurs phases de calcul. En effet, pour le calculer, quatre étapes sont nécessaires.

  • Le calcul du DM+ et du DM- : le DM+ est la somme de la soustraction entre le plus haut du jour j et du plus haut de la veille alors que le DM- est la somme du plus de la veille au plus bas du jour j. Jusque-là, rien de trop difficile. N’est-ce pas ?
  • Le calcul du True Range (TR) : il est la valeur la plus importante entre le plus haut et le plus bas d’un jour j, le plus haut du jour j et la clôture de la veille et le plus bas du jour j et le clôture de la veille. On prend en compte l’écart entre la valeur et 0, estimée en valeur absolue.
  • Le calcul du DI+ et du DI- : pour obtenir le premier, on fait DM+ / TR, pour obtenir le second, on fait DM- / TR.
  • Le calcul de l’ADX : pour obtenir l’ADX, on fait la somme de n périodes [((DI+)-(DI-)) / ((DI+) + (DI-))] / n périodes. Pour calculer l’ADXR, on fait (ADX du jour + ADX n périodes) / 2.

Interpréter correctement l’Accumulation/Distribution

Lorsque vous utilisez le DMI, un signal d’achat sera considéré dès qu’il y aura croisement haussier entre DI+ et DI-. Le croisement baissier de DI- et DI+ donnera donc un signal de vente. Comme nous l’avons expliqué plus haut, l’ADX et l’ADXR servent à déterminer la force du mouvement, et non pas son sens. Sous le niveau 25, la position acheteuse ou vendeuse n’est pas assez forte pour être considérée. Par ailleurs, vous remarquerez sur le graphique ci-contre que le DI+ est représenté en vert. Le DI- est représenté en rouge. L’ADX est représenté en bleu. On peut ici voir que des signaux d’achat et de vente interviennent sur le graphique et les signaux qui ne sont pas encerclés sont dits « viables ».

Le Meilleur des Brokers
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
    • R
    • R
    • R
    • R
    • R
    • 100€ remboursé!
      → Notre avis
    Investissez
Articles en relation
L'Avis d'un Internaute

Des réponses claires à des questions qui m'ont longtemps laissé perplexe ! Je peux maintenant bénéficier d'une activité rémunérée en toute sérénité !

Benoit Segret, Nouvel Investisseur
Retour en Haut

© Les Options Binaires. Tous droits réservés. Google+